Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 août 2011 4 04 /08 /août /2011 15:38

Alors que les séries cultes des années 90, comme X files, concentre leur intrigue uniquement sur le territoire américain, 24 heures chrono a, de 2001 à 2010, dessiné une géopolitique mondiale,  reflet de l’état d’esprit d’une société américaine traumatisée par le 11/09.

 

Même dans la 1° saison, qui ne traite pas de terrorisme, le sénateur Palmer n’est pas menacé par des racistes locaux, mais par des serbes plutôt furieux de l’ingérence américaine dans leurs affaires. On est donc, dès le début de la série dans une optique internationale.

 

Pourtant la série se déroule intégralement aux Etats-Unis, sauf une rapide incursion au Mexique en saison 3 et exception faite du téléfilm Rédemption situé en partie en Afrique.

 

Et en plus, temps réel oblige, l’action de 24 heures chrono se concentre en un lieu unique : Los Angeles pour les saisons 1 à 6, puis Washington en saison 7 et à New York pour l’ultime saison.

 

 

Dans chaque saison, ces villes sont prises pour cibles par des ennemis extérieurs venant du monde entier : mexicains, turcs, tchéchènes, russes, iraniens, africains…24 heures chrono offre donc la vision paranoïaque d’une Amérique attaquée de toute part.

 

Mais ces villes sont représentées de façon assez particulière : on y a soigneusement gommé tout caractère américain reconnaissable.

 

La Los Angeles  des 6 premières saisons est dénuée de toutes vues typiques, on y voit par exemple rarement la mer (sauf dans la dernière superbe image de la saison 6), on évite les lieux célèbres : aucune référence à Hollywood, Venice,  Santa Monica… à la place on parle de Valencia, Inglewood…

 

Le Los Angeles de 24...pas vraiment de vues typiques !

 

 

 

 

 

Si on aperçoit quelques palmiers et des gratte ciel dans le lointain, Jack Bauer évolue dans un monde d’entrepôts, d’autoroutes, de banlieues impersonnelles : on pourrait être n’importe où. LA symbolise la ville américaine, mais aussi n’importe quelle ville occidentale. Les terroristes n’attaquent donc pas seulement les Etats-Unis mais le monde occidental. Ce côté universel, explique sans doute le succès mondial de la série.

 

Changement de décor avec  les saisons 7 et 8 : on y voit certes plus de symboles des Etats-Unis : la Maison Blanche, le Capitole, mais la majeure partie de l’action continue d’avoir pour décor les mêmes entrepôts glauques, rues et bâtiments anonymes. De New York, on ne verra que le bâtiment de verre de l’ONU, et toujours la même vue des gratte-ciel de l’East Side de Manhattan. La poignante « serie finale » se situe sous le pont de Williamsburg, pas vraiment un lieu très connu de la Grosse Pomme.

 

vlcsnap-62849

 

L’Amérique de 24 heures chrono ce sont 3 villes, surtout LA, qui sont des villes abstraites. Les Etats-Unis comme raccourci de l’Occident…un Occident attaqué de partout.

 

On est là dans la célèbre théorie  du « Choc des civilisations » élaborée par Samuel Huntington, professeur à Harvard, à  la fin des années 90 : la fin de l’affrontement Est/Ouest a débouché, selon lui,  sur un conflit entre civilisations, essentiellement « la civilisation occidentale » (Etats-Unis, Europe de l’Ouest, Canada) contre « la menace musulmane ou chinoise ».

 

Or c’est bien ce monde que décrit  24, mais de façon assez schématique.

 

Les Etats Unis représentent en effet à eux seuls le monde occidental. Il n’est jamais question de leurs alliés, sauf quelques allusions aux anglais : en saison 2, on apprend qu’ils sont prêts à entrer en guerre auprès des américains, en saison 3 le MI6 aide Jack Bauer, et en saison 8, la présidente Taylor confie ses problèmes à un diplomate britannique.

 

Les autres  alliés européens sont ignorés (en saison 5 on précise que les services secrets allemands ne collaborent pas avec leurs confrères américains) De même qu’Israël et le Canada. Quant au Mexique, les américains y agissent comme chez eux !! En saison 3 leurs troupes interviennent tranquillement en plein territoire mexicain sans  aucune référence au gouvernent ou aux lois de ce pays. Ce qui reflète bien l’opinion américaine sur leur voisin du sud!!

 

Les ennemis eux, se divisent en 2 catégories : ceux dont on ne prononce jamais le nom (genre Voldemor  ) ou alors les auteurs  en invente un, et ceux qui sont clairement cités : la Russie et la Chine.

 

L’ennemi principal, 11 septembre oblige, vient du Moyen Orient, mais aucun pays réel n’est jamais nommé : dans la 2° partie de la saison 2 Jack Bauer tente d’empêcher une guerre contre le… Moyen Orient ! C’est encore une idée de Huntington : le Moyen Orient est présenté comme un ensemble indifférencié uni par la religion musulmane s’opposant à l’Occident.

 

Mais 24 évite la caricature puisque la série montre des musulmans patriotes aidant Jack Bauer, qui d’ailleurs se confesse à un Imam en fin de saison 7.

 

Pour la saison 8, les auteurs ont inventé un pays : la République Islamiste du Kamistan, un Iran à peine déguisé.

 

Beaucoup plus difficile à identifier le Sangala, pays d’Afrique…francophone, d’où sont originaires les ennemis du début de la saison 7.

 

Live-Another-24-Small

  La Russie de 24 est quant à elle un cas à part. Clairement citée, elle est un pays puissant dont les américains recherchent l’alliance (S5, S6 et début S8) mais aussi un ennemi dangereux disputant aux Etats-Unis leur influence au…Moyen Orient (saison 8).  On joue là sur les vieilles peurs de la Guerre Froide.

 

Le président russe, présenté comme un dirigeant intègre en saison 5 et 6, n’hésite pas en saison 8 à aider les terroristes à attaquer New York.  Montrer le président d’un Etat réel, la Russie, comme un traitre et un assassin semble moins gêner les auteurs  que de dire que des iraniens veulent raser New York !!!

 

Mais l’ennemi le plus implacable c’est la Chine, pas de nuances là.


Si 24 heures chrono présente des « moyen orientaux musulmans » fanatiques et d’autres prêts à risquer leur vie pour sauver  l’Amérique, si les russes sont tantôt hostiles tantôt alliés, les chinois sont unanimement montrer comme d’odieux méchants. Ils refusent d’aider les Etats-Unis (saison 4) Mais surtout, ils enlèvent le héros et le torture pendant des mois, et comble de l’horreur, ils torturent la douce et innocente Audrey qui (saison 6).

 

On verra si la nouvelle saison, 24 Live Another Day, tournée à Londres, se démarque des précédentes.


Finalement 24 heures chrono reflète la géopolitique des peurs américaines : un Moyen Orient présenté comme un ensemble indifférencié car méconnu donc encore plus menaçant, une Russie alliée pas très fiable, une Europe quasi inexistante. Et une Chine devenue désormais le pays le plus dangereux. De quoi alimenter  la paranoïa américaine dont 24 heures chrono est la fascinante représentation.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Kieffie 06/08/2011 00:08


excellents commentaires...La France est invisible...tant mieux!


Yoda 17/08/2011 08:46



Je suis contente que tu apprécies cet article, j'avais peur qu'il soit un peu "aride"



24 Heures Chrono Hommage

  • : Le blog de 24heureschronohommage.over-blog.com
  • : Ce blog est dédié à la série culte 24 heures chrono, vous y trouverez des articles sur chaque saison, des analyses historiques et politiques, mais aussi des photos, vidéos de fans, interviews, reportages. Et tout sur la nouvelle saison 24 Live Another Day. Le tout traduit ou sous titré en français.
  • Contact

24 Live Another Day bande annonce

 

 


 

24 Live Another Day le retour de 24

                                                                        Tout sur la nouvelle saison 24 Live Another Day

 

                                                                                               24-Live-Another-Day-120x120.png

24h chrono: politique et philo

24 heures chrono: un document historique sur réalité politique américaine

24 heures chrono: de James Bond à Jack Bauer

24 heures chrono et Jack Bauer: reflet du 11 septembre 2001

24 heures chrono et la géopolitique américaine

24h chrono la philosophie avec Jack Bauer

Jack Bauer a tué Ben Laden

24 heures chrono: une série de droite ?

24 heures chrono et la torture

Pourquoi Jack Bauer retourne au bon moment

 

 

                                                                                                                                                    24Cover3.jpg

 

 

Facebook Twitter

The Confession Kiefer Sutherland Streaming