Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 février 2011 4 03 /02 /février /2011 14:26

  Kiefer parle de la saison 1 en général : le format, Nina...


 

Je n’avais jamais fait de TV avant, et je n’avais jamais eu le projet de tourner pendant 10 mois. La plupart de mes films avait un tournage de 2 à 3 mois, en fait je ne me suis pas rendu compte de ce que ça représentait.

Maintenant que nous avons fini, je suis triste.

 

Le plus grand défi est de trouver sa place dans la série et de maintenir le suspense pendant une si longue période, l'équivalent de 12 films. C'est très différent du cinéma car vous savez ce que pense le public pendant que vous tournez.

 

Les auteurs nous donnaient les grandes lignes de l’intrigue mais pas tout. C'est très excitant pour les acteurs de découvrir l'histoire semaine après semaine.

 

Je me souviens qu'au début de la saison les gens me disaient: Nina, c’est elle la taupe. Les auteurs ont fait allusion au début, qu’elle pourrait être la méchante mais ensuite ils ont fait un super boulot pour faire oublier cela au public. Pendant 4 mois on a eu d'autres suspects, mais maintenant les gens me disent qu'ils savaient que c'était elle. C'est sympa que le public se sente impliqué. Ca aurait pu être moi, ou n’importe qui, les auteurs utilisent notre paranoïa.

 

Contrairement aux autres séries TV, il y a une conclusion, c’est la nature de 24 : une journée qui finit donc la série doit aussi avoir une fin. Mais il faut garder cette fin secrète, même chez moi avec mes enfants je ne disais rien pour préserver la fin, je n’avais jamais fait ça avant.

 

Nous avons brisé les règles des séries TV avec cette fin, nous sommes très contents car la série est la fois un drame, un thriller, il y a de l’action.

 

Avec les autres acteurs nous étions très proches, nous sommes devenu une famille. Quand j'ai gagné le Golden Globe je me suis senti très fier pour l'ensemble de l'équipe car il n'y a pas une seule personne responsable du succès, c'est un travail de groupe. On a été vraiment bénis.

 

Nous tournons dans l'ordre, donc à la fin, on tournait la nuit donc on ne dormait pas !

 




Repost 0
1 février 2011 2 01 /02 /février /2011 21:43

Une de mes photos préférées !

 

jack24S1.jpg

Repost 0
1 février 2011 2 01 /02 /février /2011 18:30

Kiefer apparaitra chez  les célèbres Simpsons pour leur 23° saison à l'automne, où sera à nouveau Jack Bauer.

 

Le producteur Al Jean a précisé que l'épisode se situe après la fin de la saison 8  "Jack ne travaille plus et cherche refuge à Springfield car beaucoup de gens veulent le tuer. Il devient ami avec les Simpsons, mais un des types qui cherche à le tuer le voit sur You Tube en train d'empêcher un vol"

 

Comme le dit l'article espérons que ça ne remplaçera pas le film !

 

Kiefer avait déjà participé aux Simpsons avec Mary Lynn Rajskub voir Jack Bauer chez les Simpsons

 

article en anglais sur TV Guide: link

 

 

 

Repost 0
1 février 2011 2 01 /02 /février /2011 15:45

Une interview intéressante car elle a été diffusée, en direct, juste avant le dernier épisode de la saison 1, on sent bien que Kiefer est nerveux, il le dit d'ailleurs, car il n'était pas du tout d'accord avec la fin choisie par les auteurs: la mort de la femme de Jack Bauer. Pour Kiefer cette fin allait déplaire au public.

 

Il parle ensuite du Golden Globe qu'il vient de recevoir et de son invitation à la Villa Play Boy où se tiennent des fêtes réputées chaudes avec les fameuses playmates !

 

 

Kiefer : belle coupe de cheveu ! je vous ai copié !

Le présentateur : 8 $

K : moi c’est en attendant le bus

Je vous ai vu l’autre jour, à une fête c’était où ?

K : c’était à la villa de Play Boy

Je n’y suis allé qu’une fois

K : moi aussi, une seule fois, j’étais hystérique, je n’avais jamais été invité, et j’ai vu Hugh Hefner pour les Golden Globes et il m’a invité. J’étais avec un ami..

Un mec ?

K : oui, et on y est allés, je vous ai vu et d’autres amis que je n’avais plus vus depuis longtemps, on s’est bien amusés , il y a un jardin immense

Ca c’est sûr c’est la 1° chose qu’on remarque, le jardin, pas les filles…Bon parlons de 24, demain c’est le finale, vous avez tourné 3 fins différentes, pourquoi ?

K : pour garder le secret. Contrairement aux autres séries, il y a une fin, une conclusion, et d’un point de vue créatif..

Si une des fins ne marchent pas..

K : oui c’est pour en avoir une bonne

Vous savez celle qui a été choisie et vous ne pouvez rien me dire ?

K : non et n’insistez pas parce que je pourrais tout balancer et je n’ai pas assez d’argent pour me payer un procès

Mais comme pour toutes les séries il vous faut un cliffhanger

K : cette série est difficile à suivre, il faut regarder tous les épisodes, mais c’est comme un film, il y a une fin et on répond à toutes les questions, tout finit demain

Mais il n’y aura pas de 2° saison alors, si vous répondez à tout ?

K : pour cette journée oui, mais on va faire une 2° saison l’an prochain (applaudissements) je suis très nerveux donc merci beaucoup

C’est moi qui vous rend nerveux ?

K : non je suis comme ça depuis des années

Les audiences sont bonnes

K : oui, les fans sont géniaux. A un moment on a pensé changer le format pour que ça soit plus simple à suivre, puis on s’est rendu compte que même pendant les JO l’audience n’a pas baissé, donc les fans sont fidèles, merci

Et pour le Golden Globe vous pensiez gagner ?

K : non bien sûr, c’était notre 1° saison , il y avait d’autres grands acteurs, mais j’étais content d’être nommé. Ma mère m’a appelé pour me dire de préparer un discours même si je ne pensais pas gagner, j’ai dit OK et j’ai oublié. Mais quand on m’a appelé, devant tous ces gens avec qui je voudrais travailler et qui applaudissez, c’était magique, j’ai pensé à ma mère car je ne savais plus quoi dire, j’ai paniqué, j’ai oublié mon propre mon..

Kiefer c’est un nom bizarre

K : j’ai regardé tous les gens et je n’ai rien dit de spécial , j’ai dit merci la Fox, merci ma famille…

Et vous avez pensé: il y a un grand jardin !

Repost 0
30 janvier 2011 7 30 /01 /janvier /2011 10:07

Un résumé de la saison 1 encore une fois sur du Linkin Park

 


 
Repost 0
30 janvier 2011 7 30 /01 /janvier /2011 07:18

plaid3.jpg

Repost 0
29 janvier 2011 6 29 /01 /janvier /2011 10:54

24-00011-550x420.jpg

Repost 0
29 janvier 2011 6 29 /01 /janvier /2011 09:44

Interview de Joel Surnow et Bob Cochran les 2 créateurs de 24 parue dans "24 The Official Companion season 1 and 2"

 

         Comme la plupart des grandes idées celle de 24 est née de façon anodine, dans la salle de bain de Joel Surnow.

 

« J’étais entre le lavabo et la douche, fin 2000, je venais de finir une série ( Spécial Unit 2) et j’étais obsédé par l’idée que la prochaine saison serait aussi en 22 épisodes, impossible d’y échapper. Mais moi je voulais faire plus court, et au lieu de penser à quelque chose de plus court j’ai pensé à quelques chose de plus long.

 

   J’ai une sorte de maladie de Tourette avec les chiffres. Je les ajoute, puis je les divise par 3, juste pour passer le temps. J’adore les chiffres, j’ai pensé 24 heures dans un jour, 24 épisodes, et d’un coup je me suis dit pourquoi ne pas faire une saison entière de 24 épisodes avec une heure par épisode ? ça m’a semblé une bonne idée.

 

  J’ai appelé tout de suite Robert Cochran pour lui demander son avis, il m’a répondu ‘c’est impossible, on ne peut pas faire une saison qui représente une journée’ J’ai pensé qu’il avait raison et j’ai oublié cette idée…mais pas mon subconscient. 2 jours plus tard, je me suis dit ‘je ne sais pas comment, mais tu peux le faire’ et j’ai rappelé Bob, parce que je lui fait confiance sur tout, je lui ai dit ‘là on tient quelque chose’.

 

  On s’est rencontré à mi chemin de sa maison et de la mienne, à «la Boutique du Pancake» et on a commencé à penser à l’histoire.

  J’ai pensé à l’histoire d’un mariage, à toutes les choses qui arrivent ce jour là. On y a réfléchi pendant une heure, mais comment expliquer que tout le monde reste éveillé 24 h juste pour organiser un mariage ? Pourquoi rester éveillé 24 h ? c’est Bob qui a trouvé la réponse : il y a une menace, le président va être assassiné et un agent à 24 h pour l’empêcher.

  Mais il fallait une autre intrigue, on a pensé ‘et si sa fille disparaît ?’ A partir de là nos idées ont fusé parce qu’on allait pas écrire seulement l’histoire d’une journée mais d’une course contre la montre.»

 

  Robert Cochran poursuit «on cherchait quelque chose de passionnant, plein d’adrénaline car les personnages devaient rester éveillés toute une journée. On s’est inspiré du film «Le Chacal» 1973 et de «dans la ligne de mire» 1993.


  L’idée d’un assassinat est un point de départ mais ça ne suffit pas, on ne peut pas faire que des poursuites en voiture, il faut raconter une histoire intime qui ait autant d’intensité.

  Notre base est devenu le personnage de Jack Bauer, un agent fédéral qui a la charge d’affaires d’importance nationale mais qui a aussi une vie de famille compliquée, un peu comme les spectateurs, qui peuvent ainsi s’identifier à lui.

 

  Nous avons pensé : que se passe-t-il s’il doit arrêter un assassinat et que sa fille disparaît, et que peu à peu il comprend qu’elle est en danger ? Nous avons décidé d’élever les enjeux : le mariage de Jack est en crise, il a une femme, une fille, une ex petite amie au boulot. Il fallait aller vite avec l’intrigue mais il fallait aussi cerner nos personnages. Puis on a choisit un candidat à la présidence noir, là aussi pour accroître les enjeux. Dès qu’on a présenté l’idée à la Fox, ils l’ont acheté.

 

Surnow : «j’avais déjà écrit 11 pilotes mais aucun n’avait été tournés, c’était donc un grand jour , mais on a réalisé, quand le tournage a commencé, que le temps réel allait être très difficile parce qu’on ne peut pas faire de coupures, par exemple si quelqu’un est dans un avion entre LA et New York, habituellement ça prend une scène, dans notre série ça prend 5 épisodes.

Donc on devait avoir des intrigues parallèles, et jongler de une à l’autre. On avait Jack, l’assassin, Kim, et on a pensé à faire de la cible un personnage, et on a créé une intrigue pour lui. Puis il y a la femme de Jack qui part chercher sa fille. Donc on a 5 personnages et on peut maintenir le temps réel.

 

En octobre 2000, le script est complet, en janvier 2001, il est acheté par la Fox et le tournage commence en septembre. Puis arriva le 11/09 et la Fox se demanda que faire de ce drame.

 

Surnow : «on ne savait pas ce qui allait arriver mais on voulait continuer, le studio a juste demander qu’on coupe la scène de l’explosion de l’avion. En fait le terrorisme est devenu une part de nos vie : il y a eu davantage d’intérêt pour cette histoire d’agent antiterroriste »

 

Surnow et Cochran ont embauché Howard Gordon pour les aider car dit Surnow «notre intrigue de tentative d’assassinat se terminait au bout de 7 épisodes, putain, on était cuits !! il fallait écrire encore 17 épisodes »

Mais le moment décisif fut la décision de tuer la femme de Jack ce qui fait de 24 pour Surnow «une tragédie : le méchant est puni mais il y a un prix à payer, et c’est ce qui arrivera à chaque saison »

 

Howard Gordon «en arriver là ne fut pas simple, ce n’était pas un choix populaire et nous avons tourné 2 fins, mais nous savions que nous avions raison, sinon on faisait quoi la saison suivante ? tout le monde était heureux ? adieu le drame ! il fallait la sacrifier pour que Jack soit dans un état émotionnel différent »

 

Repost 0
29 janvier 2011 6 29 /01 /janvier /2011 09:41

Kiefer et Dennis Haysbert parlent de leurs débuts dans 24

 

 

Kiefer : je suis un bon ami de Stephen Hopkins qui a réalisé le 1° épisode. La 1° fois que j’ai lu le script, au début, il était écrit «les événements se déroulent en temps réel» j’ai dit OK où sont les dialogues ?

 

Ce qui m’a plu ce sont les relations entre les personnages, et Jack Bauer, c’est le héros de la série mais son mariage est un échec, il essaie de le réparer, c’est un personnage complexe, et je n’étais pas habitué à voir ça à la TV. C’est ce qui m’a attiré.

 

Le temps réel ne m’a pas frappé jusqu’à ce qu’on commence à tourner, quand Stephen m’a dit ‘non on ne peut pas faire ça’.

Donc c’est vraiment le personnage et le contraste entre sa vie familiale et professionnelle qui m’ont attiré

 

Dennis : On m’a dit c’est un sénateur qui est candidat à la présidentielle, c’est tout ce que j’avais besoin de savoir, personne n’avait fait ça avant, j’ai dit OK. Le plus difficile a été de ne pas paraître trop excité.

 

Kiefer : tu y a réussi !

 

Dennis : Je n’avais pas grand chose à faire au début, mais je pensais que le personnage allait être développer et que pourrais faire des choses intéressantes. Je ne pensais pas que je devrais me méfier de ma femme, de mes enfants, mais c’était très excitant.

 

 

Repost 0
28 janvier 2011 5 28 /01 /janvier /2011 12:11

Tous les fans de 24 attendent avec impatience le film…mais les nouvelles ne sont guère encourageantes. Même si la Fox semble toujours travailler sur le projet, il n’y a toujours pas de scénariste.

 

Est ce donc si difficile de trouver un bon scénario pour 24 ?

 

Un fan américain offre quelques idées :

 

1.      Ne pas utiliser le temps réel

2.      Trouver une histoire personnelle : il suggère que le retour de Jack doit être motivé par la menace sur une personne qu’il aime : Chloé ? Kim ? le fan trouve ça trop évident et pense à…Keith Palmer, le fils du défunt président. Pour lui ça ferait un perso peu connu, à explorer

3.      Ne pas multiplier les personnages issus de la série : Chloé c’est suffisant.

4.      En faire une histoire internationale : dans la série on a toujours vu Jack Bauer aux USA (en Afrique et un peu au Mexique), le film pourrait se passer dans différents pays puisque Jack a eu maille à partir avec des russes, des chinois, des serbes…

5.      Que ça corresponde à notre époque : comme la série a correspondu à la situation après le 11/09 et traiter des grands problèmes : la torture, la guerre…

6.      Garder l’ambiguïté morale et politique : 24 plait à la droite et à la gauche, le film doit conserver cela, et bien sûr garder le côté anti héros de Jack Bauer pour qui « la fin justifie les moyens »

7.      Il faut un bon méchant avec de vraies motivations, complexe, très proche du personnage de Jack en fait.

8.      Et bien sûr ne pas tuer Jack : ça serait comme tuer l’Inspecteur Harry, John Mc Clane, James Bond. Jack Bauer est devenu une icône, ça serait tuer une part de l’Amérique. Et surtout ne pas flanquer Jack d’un perso plus jeune avec l’idée qu’il pourrait le remplacer.

 

Pour les points 1,3,4 c’est ce que prévoyait le scénario de Billy Ray d’après ce qu’en ont dit Kiefer Sutherland et Howard Gordon, visiblement ça n’a été suffisant, mais je suis d’accord, il faut une histoire « neuve » qui se passe hors des USA, avec des personnages nouveaux

 

Mais pour Keith Palmer, personnage secondaire de la saison 1, et que l’on aperçoit 2 secondes dans la saison 2 ???? faudrait vraiment trouver une bonne idée !

 

Sinon entièrement d’accord avec les idées 5,6,7 et 8 : je ne voudrais surtout pas voir un James Bond bis, je veux garder mon Jack anti héros.

 

lien de l'article en anglais / article in english :link

 

Repost 0
Published by Yoda - dans 24 le film
commenter cet article

24 Heures Chrono Hommage

  • : Le blog de 24heureschronohommage.over-blog.com
  • : Ce blog est dédié à la série culte 24 heures chrono, vous y trouverez des articles sur chaque saison, des analyses historiques et politiques, mais aussi des photos, vidéos de fans, interviews, reportages. Et tout sur la nouvelle saison 24 Live Another Day. Le tout traduit ou sous titré en français.
  • Contact

24 Live Another Day bande annonce

 

 


 

24 Live Another Day le retour de 24

                                                                        Tout sur la nouvelle saison 24 Live Another Day

 

                                                                                               24-Live-Another-Day-120x120.png

24h chrono: politique et philo

24 heures chrono: un document historique sur réalité politique américaine

24 heures chrono: de James Bond à Jack Bauer

24 heures chrono et Jack Bauer: reflet du 11 septembre 2001

24 heures chrono et la géopolitique américaine

24h chrono la philosophie avec Jack Bauer

Jack Bauer a tué Ben Laden

24 heures chrono: une série de droite ?

24 heures chrono et la torture

Pourquoi Jack Bauer retourne au bon moment

 

 

                                                                                                                                                    24Cover3.jpg

 

 

Facebook Twitter

The Confession Kiefer Sutherland Streaming