Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
29 septembre 2012 6 29 /09 /septembre /2012 16:50

Si j’aime 24, c’est parce qu’elle pose des questions fortes sur l’usage de la violence (…) parce qu’elle est un casse-tête moral, qui produit plus d’un dilemme par heure, et parce que ses réponses – ses positions éthiques et politiques – sont beaucoup plus nuancées qu’il n’y paraît.

Il faut corriger les lectures paresseuses qui font de la série une propagande pro-Bush et de Jack, un utilitariste archétypal. Comme les silènes grecs, ces statuettes creuses et d’apparence grossière auxquelles Alcibiade compare Socrate, 24 renferme une œuvre riche et un message important sur le choix du mal.

Extrait de l’introduction du livre "24 heures chrono: le choix du mal" de Jean-Baptiste Jeangène Vilmer Un nouveau livre sur 24 heures chrono par un philosophe canadien


http://i679.photobucket.com/albums/vv159/aspasie79/KieferJack%202/vlcsnap-133766_zps541c498a1.jpg

 

If I like 24, it is because 24 asks strong questions about the use of violence (…) because 24 is a moral puzzle, which produces more of a dilemma per hour, and because its answers - ethical and political  - are much more nuanced than it seems.

Lazy readings that make the series a pro-Bush propaganda series and Jack, a utilitarian archetypal must be corrected. As silenus, these ugly and hollow Greek statuettes Alcibiades compares to Socrates, 24 contains a rich and important message about the choice of evil.


Foreword to the book "24 heures chrono: le choix du mal" de Jean-Baptiste Jeangène Vilmer (a Canadian philosopher)


Repost 0
23 septembre 2012 7 23 /09 /septembre /2012 17:44

La saison 7, à mon avis la mieux écrite, beaucoup de belles répliques donc.

 

Jack doit répondre de l’accusation de torture:

Le senateur Mayer: Did you torture Mr. Hadad? avez vous torturé M Hadad ?
Jack: According to the definitions set forth by the Geneva convention, yes, I did. Selon la définition donnée par la convention de Genève, oui, en effet

 

Puis il continue

Am I above the law? No, sir. I am more than willing to be judged by the people you claim to represent. I will let them decide what price I should pay. But please do not sit there with that smug look on your face and expect me to regret the decisions that I have made, because, sir, the truth is, I don't.   suis-je au-dessus des lois ? Non, monsieur. Je suis plus que désireux d'être jugé par le peuple que vous prétendez représenter. Je les laisserai décider le prix que je dois payer. Mais svp, ne restez pas assis avec cet air condescendant en vous attendant que je regrette les décisions que j'ai prises. Parce la vérité, monsieur, c'est que je ne les regrette pas.

 

Jack7Scan-11° rencontre entre l’agent Larry Moss et Jack :

Larry: You're here because agent Walker thinks you might be able to help us with an investigation. Now, personally, I have my doubts, but I'll be happy to be proven wrong.  
Vous êtes içi parce l'agent Walker pense que vous pourriez nous aider dans notre enquête. Bon, personnellement j'ai des doutes, mais je serais heureux de me tromper
Jack:  I'm not here to apply for a job, agent Moss.
Personally, I don't care what makes you happy, so let's just get this over with.  
je ne suis pas là pour trouver du boulot, agent Moss. Personnellement, je me fous de ce qui vous rend heureux, donc finissons en !

 

Et retrouvailles entre Jack et Tony…mort en saison 5 :
Jack Bauer (à Tony Ameida):  Why the hell aren't you dead? Putain pourquoi tu n’es pas mort ?
 

Tell me where the device is! So help me God, I will kill you. And you will stay dead this time. Dis moi où est le processeur ou que Dieu m’aide je vais te tuer, et cette fois tu resteras bien mort

 

Rappel cruel de Jack dans les saisons précédentes

Larry à Chloé: You worked with Bauer for a long time, didn't you? Vous avez travaillé avec Bauer pendant longtemps n’est ce pas ?
 Chloé: Seven years, on and off. A peu près 7 ans
L: That's impressive.
That you survived the experience. C’est impressionnant que vous y ayez survécu
C: What are you talking about?  Quoi ?
L: Only that a lot of people didn't. Curtis Manning, Ryan Chapelle. His own wife.  Beaucoup n’ont pas eu cette chance: Curtiss Manning, Ryan Chapelle, sa propre femme


Les 2 geeks Janis et Chloé se détestent

Janis: Well, maybe you'd like to take over. Vous voudriez peut-être prendre la relève?
Chloé: Only if you want it to work right. Seulement si vous voulez que ça fonctionne bien. 


Jack et Renée s’affrontent:

Jack: And by the way,you ever pull your weapon on my again, you better intend to use it. Au fait...si tu me pointes de nouveau une arme dessus, t'as intérêt à être prête à l'utiliser
Renée:I did. C'est ce que j'allais faire.


 Jack interroge un suspect …à sa manière: à coup de taser

I can pull the trigger 128 more times before this battery dies. Je peux tirer encore 128 fois avant que la batterie ne se décharge
 

A nouveau des échanges entre le sénateur Mayer et Jack:

Mayer : Madame President, I don't care if his source is the blessed Virgin Mary. Nothing justifies what went on in this room.Mme la présidente, je me moque de savoir si sa source est la Sainte Vierge, rien ne justifie ce qui c’est passé içi
Jack à Mayer: You, sir, are weak, and unable to look evil in the eye and deal with it.  
Monsieur vous êtes un faible, incapable de regarder le Mal dans les yeux et d’y faire face !

Puis finalement: Senator, shut up! Fermez la sénateur !

 
Le méchant (et très marrant ) de la saison Hodges, envoie quelqu’un tuer Jack et demande à son aide :  Who did you send? Qui as tu envoyé ?
Setton: Quinn.
Hodges: Quinn's good....Bauer's good, too. Quinn c’est un bon…Bauer aussi

 

Une magnifique tirade:
Jack: of course I have regrets ,senator. (....)I regret every decision or mistake I might have made that resulted in the loss of a single innocent life. But you know what I regret the most? Is that this world even needs people like me.
Bien sûr que j'ai des regrets, Sénateur.(...)Je regrette que chaque décision ou erreur que j'ai pu commettre ait pu coûté la vie d'une seule personne innocente.  Mais vous savez ce que je regrette le plus ? C'est que le monde ait besoin de quelqu'un comme moi.

 

Un aveu
Jack:Trust isn't my greatest asset.
Faire confiance n’est pas ma plus grande qualité
  

2 passages qui résument le mieux qui est Jack Bauer:


Rencontre de Jack et d’un Imam que Jack croit à tort coupable :

l'Imam: Please know that I forgive you. Sachez que je vous pardonne
Jack: I'm not asking for your forgiveness.
je ne demande pas votre pardon
L'Imam: Then I hope you can at least forgive yourself.
eh bien j'espère que vous au moins, vous pourrez vous pardonner
Jack: I gave up on that a long time ago.  j'y ai renoncé depuis bien longtemps

 

Puis à Renée: I've been wrestling with this one my whole life. I see 15 people held hostage on a bus, and everything else goes out the window. And I will do whatever it takes to save them, and I mean whatever it takes. I guess maybe I thought...if I save them...I'd save myself.   j'ai lutté avec ça toute ma vie, je vois 15 otages dans un bus et j'oublie tout le reste. Et je suis prêt à employer tous les moyens pour les sauver, je veux dire vraiment tous les moyens. Peut-être je pensais que si je les sauvais je me sauverais moi même.

 

 

http://i679.photobucket.com/albums/vv159/aspasie79/wittakes-12.jpg

 

Jack à Tony : What you're doing is wrong. This is wrong, and you know it! (pause) Damn it, Tony, Look at me! Please... as someone who was once your friend... let me die in peace Ce que tu fais est mal, c’est mal et tu le sais (une pause) Merde Tony, regarde moi ! S’il plait, je le demande à celui qui fut autrefois mon ami, laisses moi mourir en paix.

 

 

http://i679.photobucket.com/albums/vv159/aspasie79/KieferJack%202/vlcsnap-49112_zps0fa841c2.jpg

 

Et dans la dernière scène Jack mourant et l’Imam :

Jack :I made so many mistake and I always thought that I would have the time to correct them ...You don't know what I've done. J’ai fait tant d’erreurs et j’ai toujours pensé que je pourrais les corrigeais..vous ne savez pas ce que j’ai fait

L’Imam:We live in complex times, Mr. Bauer.Nothing is black and white.But I do know this.I see before me a man with all his flaws and all his goodness.Simply a man. Nous vivons une époque compliquée, rien n’est blanc ou noir, mais ce que je sais, c’est que j’ai devant moi un homme avec tous ses défauts et toute sa bonté. Seulement un homme.

 

Repost 0
24 avril 2012 2 24 /04 /avril /2012 19:10

La Fox fête ses 25 ans avec tout ceux qui ont fait son succès et donc 24 heures chrono et Jack Bauer.

 

 


 

Le présentateur: en 25 ans de séries dramatiques, parmi tous les personnages, il en est un qui a toujours été le plus cool, il a sauvé le monde semaine après semaine avec juste son téléphone portable et son courage, et cela dans un format qui n’avait jamais été tenté avant : le temps réel, Kiefer Sutherland est l’agent fédéral Jack Bauer.

 

Kiefer : Jack Bauer est le personnage qui a changé ma vie, je n’avais jamais fait de TV avant, quand j’ai tourné le pilote, tout le monde m’a dit qu’il y avait peu de chance que la série soit retenue, donc je ne me suis pas rendu compte de l’importance que ce personnage allait prendre dans ma vie.

JB est le type le plus honorable que je connaisse, il a une grande morale et de nombreux dons, donc c’était génial à jouer. Mais ce que j’ai préféré, et ce que 24 m’a appris, c’est qu’entre la saison 1 et la saison 8, JB est très différent, et c’était très excitant, en tant qu’acteur, de jouer tous ces petits changements, ça a été un honneur.

 

Suivent les extraits célèbres de 24..ha nostalgie…

 

Repost 0
14 avril 2012 6 14 /04 /avril /2012 12:35

Franchement je préfére la VO ! la voix française de Chloé ne me convient pas, celle de Jack à la rigueur, mais ça vaut pas celle de Kiefer.

 

 

Repost 0
13 avril 2012 5 13 /04 /avril /2012 12:28
1° partie sur la fête où tous les acteurs de toutes les saisons sont réunis: Dennis Haysberg, Kim Raver, Leslie Hope, Annie Wersching, Greg Itzin...tous disent la même chose: c'était une expérience unique.
2° partie: le tournage de la dernière scène (le face à face Chloé/Jack)

Brad Turner, réalisateur : c’est le dernier jour non seulement de la saison 8 mais de toute la série

H.Gordon, producteur, auteur : c’est un jour irréel et très émouvant

Powell, monteur : c’est le dernier jour de tournage pour Kiefer et pour Mary Lynn

Brad Turner : le cœur du dernier épisode ce sont les relations de Jack avec Chloé, la dernière scène que l’on a tournée c’est Jack et Chloé dans une pièce, l’interprétation des acteurs était très émouvante. .. il semblait que cette scène n’allait pas finir

Mary Lynn : j’ai  regardé tous ces gens avec qui j’ai travaillé toutes ces années et j’etais très triste…fichez le camp!!

 

Gordon: Mary Lynn, tu as été le coeur, le sourire, la joie de tous, on t'aime tous merci 

 

Mary Lynn Rajskub: j'ai dit la dernière réplique du dernier épisode, c'est un très garnd honneur

 

Gordon: Kiefer se demandait comment il allait réagir, il était emu et a dit quelques mots très beaux

 

3° partie: le discours de Kiefer: pour résumer toute cette expérience, je voudrais vous dire combien je vous suis reconnaissant à vous tous, c'est un cadeau de la vie, ce fut un honneur de travailler avec vous, jamais je ne pourrais assez vous remercier, je vous aime


Turner: Kiefer est l'acteur le plus respecté que j'ai vu de toute ma carrière

M.Klick: Kiefer me manque

Kiefer: Je considère comme évident de les revoir chaque semaine le lundi, mais cela n’arrive plus, c’est très triste.

Joel Surnow: tout le monde a été là du début jusqu'à la fin, merci

Kiefer: je ne peux pas compter toutes les naissances, les mariages, on a été ensemble durant 9 ans, l'idée qu'on ne va plus se revoir tous les jours est très dure

H.Gordon: quand ça a été fini, je me suis retrouvé dans la salle de montage, je me suis senti seul

B.Braga: les gens continueront à regarder 24 en DVD pendant des années

Powell: où que j'aille tout le monde connait 24

Turner: c'est une des séries les plus respectées dans le métier, ça a changé la télévision..

 

 

Bon là j'ai les larmes aux yeux..............

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
23 janvier 2012 1 23 /01 /janvier /2012 17:10

Quand Jack Bauer dit adieu à Audrey, et marche seul jusqu'au bord de la falaise, et regarde le vide devant lui...horloge silencieuse avec juste le bruit de la mer...bouleversant. Pour moi, la plus belle fin, qui aurait dû être celle la série.

 

 


 

 

 

Repost 0
22 janvier 2012 7 22 /01 /janvier /2012 11:42

 

Je vous donne les liens...mais c'est interdit...donc ne le faites pas !!

 

Toutes les saisons 1 à 8

link

 

link

 

link

 

 

Et pour la saison 9

 

link

 

 

 

 

Repost 0
8 janvier 2012 7 08 /01 /janvier /2012 11:22

(English article below)

 

Le magasine TV guide a posé des questions aux acteurs de 24 sur leurs moments préférés. Voici quelques réponses.


Votre partenaire féminine de Jack favorite

Kim Raver (Audrey Raines) : Je suis romantique, donc je crois que Jack et Audrey était fait pour être ensemble. J’aimerais beaucoup être dans 24 le film

Leslie Hope (Teri Bauer): notre fille Kim. Tous les deux, nous étions très protecteurs d’Elisha Cuthberg, qui est canadienne comme Kiefer et moi, et qui avait juste 18 ans quand on a commencé la série.

James Morrison (Bill Buchanan): Chloe (Mary Lynn Rajskub) lui donne l’amour familial qu’il n’a pas ailleurs. Si vous y réfléchissez c’est la seule femme prête à mourir pour lui en un instant.


Votre scène de torture favorite

Kiefer Sutherland (Jack Bauer): il y en a une qui me plait, dans la saison 5, j’essaie d’obtenir des informations de Peter Weller (qui joue Christopher Henderson) et je torture sa femme, je suis tellement fan de ces 2 acteurs et ça l’amusait que je lui tire dans le genou.

Annie Wersching (Renée Walker): quand dans la saison 8 je coupe le pouce du mec, c’était cool, en général c’est Jack qui a les scènes de torture les plus cool, alors le fait que j’ai ma scène avec ma scie c’était important pour moi (allusion à la saison 2 où Jack demande une scie pour couper la tête d’un mec qu’il vient de tuer)

Carlos Bernard (Tony Almeida): une scène où Kiefer est torturé  qu’il a dû refaire 3 fois, il était furieux parce que c’était douloureux, mais moi j’étais mort de rire.


Carlos-Bernard

 

Votre président favori :

Kiefer Sutherland (Jack Bauer): Palmer à cause de Dennis Haysbert, nous avons commencé la série ensemble et aussi parce que c’est le président que vous aimeriez réellement avoir.

Penny Jerald Johnson (Sherry Palmer): Dennis était le meilleur, il a l’élégance et la stature, il a préparé la voix pour Obama.

Mary Lynn Rajskub (Chloe O’Brian): j’aimais Charles Logan (Gregory Itzin) parce qu’il est complétement cinglé, mais quand je le voyais mentir, ça me mettait mal à l’aise car je pensais « et si c’était notre vrai président ? »

Carlos: Itzin, vous aviez envie de prendre une douche après l’avoir vu une telle ordure !


Votre mort favori

Kiefer: Ryan Chappelle [Paul Schulze] c’était mon patron et les terroristes m’ont demandé de le tuer, j’ai reçu l’ordre de le faire et Paul a joué magnifiquement.

Mary Lynn: Edgar Stiles (Louis Lombardi) a été le plus important pour moi, dans la saison 5, quand la CTU a été attaquée, je l’ai regardé mourir derrière une vitre.

Dennis Haysbert (President Palmer): ma propre mort, cela les a aidés à gagner l’Emmy, mais ils ont perdu beaucoup de fans à cause de ça.

 

http://i679.photobucket.com/albums/vv159/aspasie79/vlcsnap-67083.png

 


TV Guide’s William Keck caught up with 24 cast members at the series finale event and asked them what their favorite love interest for Jack was, favorite torture scene, favorite death scene, and favorite President.


FAVORITE LEADING LADY FOR JACK

Kim Raver (Audrey Raines) ): “I’m a romantic, so I feel Jack and Audrey were always meant to be. I would run back for any opportunity to appear in the movie.”

Leslie Hope (Teri Bauer): “Our daughter, Kim. We both felt very protective of [actress] Elisha Cuthbert, who is Canadian like both Kiefer and myself and had just turned 18 when she started the show.”

James Morrison (Bill Buchanan): “Mary Lynn Rajskub’s Chloe gives him a familial love he doesn’t have with anyone else. When you look back at this thing, she’s the one woman who probably would have died for him in an instant.”


FAVORITE TORTURE SCENE

Kiefer Sutherland (Jack Bauer): “There was one I loved [in Season 5] where I was trying to get information from Peter Weller [who played Christopher Henderson], so I tortured his wife, JoBeth Williams. I was such a fan of those two actors, and she was so game for me shooting her in the knee.”

Annie Wersching (Renee Walker): “My character cutting the thumb off [in Season 8] was pretty cool. Jack usually gets the cool torture scenes, so the fact that I got my own hacksaw moment meant a lot.”

Carlos Bernard (Tony Almeida): “There was an early torture of Kiefer that they had to reshoot, like, three times. Kiefer was really mad because it was painful, but I couldn’t stop laughing.”


FAVORITE PRESIDENT

Kiefer: Palmer, because Dennis [Haysbert] and I started it all together. He was the person you want your president to be.”

Penny Johnson (Sherry Palmer): “Dennis was the best because he had elegance and stature. He paved the way for Obama.”

Mary Lynn Rajskub (Chloe O’Brian): “I liked Charles Logan [Gregory Itzin] because he was nuts. Watching him lie and sometimes getting away with it gave me this sickening feeling thinking, ‘What if this really were our president?’”

Carlos: “Itzin. You wanted to take a shower after watching that shady dude.”


FAVORITE DEATH SCENE

Kiefer: “Ryan Chappelle [Paul Schulze] was my boss, and the terrorists made me take him [in Season 3]. I got authorization to kill him in front of the terrorists. Paul played that so beautifully.”

Mary Lynn: “Edgar Stiles [Louis Lombardi] was the big one for me [in Season 5], when CTU was attacked. I was behind glass watching him die.”

Dennis Haysbert (President Palmer): “I think the most profound was my own [in Season 5]. That episode helped earn them their first Emmy, but we also lost a lot of viewers because of it.”


Source: TVGuide

 

Repost 0
2 janvier 2012 1 02 /01 /janvier /2012 14:39

(English translation below)

 

C’est la critique récurrente !! 24 serait, comme l’a écrit le magazine Newsweek «le fantasme des conservateurs», une série de propagande de droite.

 

Le principal argument est l’utilisation de la torture par le héros et cela toujours pour une juste cause: Jack Bauer torture et obtient des infos qui permettent de sauver des milliers de vie. Pour beaucoup il s’agit donc d’une justification de la torture (voir l’article plus détaillé  24 heures chrono et la torture ).

 

Or après le 11/09, l’administration Bush propose d’utiliser des méthodes d’interrogation «poussées» , et le vice président Cheney précise qu’il faudra aller «du côté obscur» pour lutter contre le terrorisme. De là à penser que 24 popularise les choix de Bush il n’y a qu’un pas, vite franchi quand on connaît les idées de Joel Surnow.

 

Robert Cochran, Kiefer, Joel Surnow

  http://i679.photobucket.com/albums/vv159/aspasie79/24inside.jpg

En effet le co-créateur de 24 se qualifie lui même de «fanatique de droite» ami de Cheney et de Rush Limbaugh  (un des leaders actuels des Tea Party, groupe ultra conservateur). Pour lui, ne pas employer la torture, quand des vies sont en jeu, serait immoral.

 

D’autres soulignent que 24 décrit la lutte contre le terrorisme de la façon dont la voit l’administration Bush : une lutte sans merci pour la survie de l’Amérique attaquée par des islamistes fanatiques et sans cesse au bord de l’anhilation totale. Ce qui développerait la paranoïa des américains.

 

Autre aspect de droite, l’ultranationalisme de la série qui met en valeur le sacrifice des individus pour la patrie.Dans la saison 3 un terroriste menace de répandre un virus mortel si on ne tue pas un agent haut placé, après réflexion, le président donne l’ordre à Jack de l’exécuter, ce qu’il fait sans protester ni hésiter. Comme l’a dit Kiefer Sutherland :«Jack Bauer agit avec une sorte de patriotisme aveugle»

 

Dans la saison 4 on empêche Edgar, un agent très compétent, de sauver sa mère, car il est indispensable à son poste pour s’occuper de ses concitoyens en danger de mort.

 

Et en plus, ceux qui opposent à Bauer la loi et la morale, sont des personnages irresponsables ou corrompus. Dans la saison 4, Amnesty International est présentée comme une organisation qui gène ceux qui combattent le terrorisme, et dans Rédemption, l’ONU, comme incompétente.

 

Ces arguments se tiennent…si on ne regarde qu’une partie de la série. En fait 24 est beaucoup plus nuancée sur la torture ( voir 24 heures chrono et la torture ) et sur la politique.

 

24 a été la 1° série à présenter un président noir (et beaucoup pense que cela a influencé l’élection d’Obama). David Palmer est un président non seulement noir, mais démocrate et presque parfait, son frère, bien que plus falot, est aussi un bon président.

 

Les autres présidents de la série sont Logan, républicain WASP et sosie de Nixon qui se révèle un traître, et Taylor, une femme, double de Palmer dans la saison 7, mais qui tourne mal dans la 8. Donc, les 2 présidents noirs resteront les seuls honnêtes et compétents de la série.

 

Pour comparer ....

 

http://i679.photobucket.com/albums/vv159/aspasie79/DavidPalmer-1.jpg

 

images.jpg

 

 

 Mais surtout les auteurs se permettent de critiquer la politique de Bush…en temps réel : en 2003, dans la saison 2, Palmer est poussé par ses généraux à attaquer le Moyen Orient, or il refuse avant d’avoir des preuves formelles de leur complicité dans des attentats, c’est à dire, exactement le contraire de Bush, qui attaque l’Irak au moment où la série est diffusée !!

 

Quant aux méchants, ils sont loin d’être tous des musulmans: Serbes, tchétchènes, mexicains, mais aussi souvent des hommes d’affaire américains. Dans la saison 2, ce sont des magnats du pétrole qui manipulent le groupe islamiste, dans la 5, c’est le président (blanc) lui même qui est derrière les attentats, dans la 7 c’est une armée privée américaine, copie de Blackwater (des mercenaires «loués» par Bush en Irak) qui menace le pays.

 

Dans chaque saison des américains aident les terroristes pour de l’argent, alors que des musulmans aident Jack Bauer (S2,4,6). Cela culmine dans la saison 7, où Jack Bauer, se croyant mourrant, se confesse…à un Imam, ce qui a fait hurler les conservateurs !


http://i679.photobucket.com/albums/vv159/aspasie79/KieferJack%202/vlcsnap-82003.png

Dans cette même saison, les critiques des méthodes musclées de Jack viennent de personnages aussi patriotes et compétents que lui (Renée, Larry..). Et dans les saisons 7 et 8, Jack se bat moins pour son pays que pour aider ceux qu’il aime (Almeida, Renée) Son combat est devenu plus personnel que politique.

 

Pour Kiefer Sutherland, lui même très à gauche, la série a été politisée par la droite et la gauche. En fait si 24 n’était que de la propagande de droite, elle n’aurait certainement pas rencontrée un tel succès mondial. Les auteurs ont cherché avant tout la qualité et l’entertainment.

 

Et l’ambiguïté politique de la série ajoute à son originalité, elle est en cela très différente des fictions d’espionnage habituelles avec leur cadre politique très vague. Mais 24 n’est pas apolitique, elle s’ancre dans une réalité politique bien précise, celle de l’Amérique traumatisée de l’après 11/09 et pendant 9 ans 24 sera  le reflet en temps réel des contradictions et des évolutions de la politique américaine.

 

 

  voir aussi une interview de Kiefer Sutherland et la politique dans 24 heures chrono (vidéo)

 


JackBauer24

English translation: Is 24 a right wing series ?

This is the recurring criticism! 24 is, according to a lot of American magazines (The New Yorker for example), a right-wing propaganda series .

The main argument is the use of torture by the hero: Jack Bauer tortures and gets information that save thousands of lives, so many sees a justification of torture.  
 
After 11/09, the Bush administration proposed to use “extreme” interrogation methods and Vice President Cheney
alluded vaguely to the fact that America must begin working through the “dark side to fight against terrorism. Many though that 24 was made to popularize this Bush’s choices, above all when you know the Joel Surnow’s poli tical ideas.

 

Indeed, the 24 co-creator, jokingly called himself a “right-wing nut job,” is a friend of Cheney and Rush Limbaugh. For him not to use torture when lives are at stake would be immoral. http://www.newyorker.com/reporting/2007/02/19/070219fa_fact_mayer#ixzz1hqLFJYSz
 

Others point out that “24” depicts the fight against Islamist extremism much as the Bush Administration has defined it: as an all-consuming struggle for America’s survival that demands the toughest of tactics. This would encourage the paranoia of the Americans.

Another aspect of the right, ultra-nationalism ideas,  is the series highlights the sacrifice of individuals to a greatest good. In season 3, a terrorist would spread a deadly virus unless CTU kills a senior officer, the president orders Jack to kill him, what it does without protest or hesitation.
As stated by Kiefer Sutherland, "Jack Bauer works with a sort of blind patriotism"

Especially those who oppose the Bauer methods are irresponsible or corrupt characters. In season 4, a human-rights lawyer from a fictional organization called Amnesty Global is presented as helping a terrorist, and in 24 redemption, the United Nations man is a coward.

 These arguments are true but we had to look at the whole series. In fact 24 is much more nuanced on torture and politics.

24 was the 1st series to present a black president (and many think
he paved the way for Obama) President David Palmer is not only black, but Democrat and nearly perfect, his brother, although more wan, is also a good president.

 

Other presidents of the series are Logan,  a WASP Republican and Nixon look-alike who proves to be a traitor, and Taylor, a woman, goes wrong in season 8. Thus, the two black presidents remain the only honest and competent in the whole series.

 

But above all, the authors allow themselves to criticize the Bush policy ... in real time: in 2003, in Season 2, Palmer is pushed by his generals to attack the Middle East, yet he refuses before having the formal proof of their responsibility in a previous attack against the US, ie, exactly the opposite of Bush attacking Iraq as the same time the series is broadcast!


As for the villains, they are far from being all Muslims: Serbs, Chechens, Mexican, but also American businessmen. In season 2, oil tycoons manipulate an Islamist group against the US, in season 5, the President himself is behind the attacks, in season 7 it’s a private US army, a copy of Blackwater, that threatens the country.

In every season American help terrorists for money, while Muslims help Jack Bauer (S2,4,6,7). This culminates in season 7: Jack Bauer, dying, confesses to... an imam!!
 
In the same season, the characters who critics Jack Bauer’s methods are just as patriotic (Renee, Larry ..) as him. And in seasons 7 and 8, Jack fights less for his country than to help those he loves (Almeida, Renee) His fight became more personal than political.

For Kiefer Sutherland, himself a lefty, the series has been politicized by both the right and left. In fact, if 24 was only a right-wing propaganda show, it certainly would not have been such a worldwide success. The authors have sought above all quality and entertainment.


And the political ambiguity of the series adds to its originality, it’s very different from this spy drama with their usual very vague policy framework. But 24 is not apolitical, it’s anchored in a very specific political reality, the post 09/11 traumatized America and 24 reflects for 9 years, real-time contradictions and changes in U.S. policy.

 

Repost 0
12 décembre 2011 1 12 /12 /décembre /2011 15:32

  24 et la torture: vaste polémique...

 

En effet la série montre de façon récurrente des scènes de torture physiques et morales. Mais la polémique a commencé en 2007 avec une série d’articles accusant ouvertement 24 de justifier et d’encourager la torture. Le plus connu est l’article du New Yorker "Whatever it takes" . On y apprend que des officiers de l’armée américaine se sont rendus sur le plateau de 24 pour se plaindre que les méthodes musclées de Jack Bauer influençaient leurs soldats.

 

D’autre part une association de contrôle parental sur les programmes TV compta 67 scènes de torture dans les 5 1° saisons, soit une toutes les 2 heures...et lança une campagne contre la série.

 

En fait, dans la saison 1 Jack Bauer menace de torturer mais ne le fait pas. Dans la saison 2, qui commence d’ailleurs par une scène de torture, il met en scène l’exécution du fils d’un terroriste pour le faire parler (E12) et se fait lui même torturer (E19), mais la saison 4, elle, offre un véritable festival : outre les terroristes, un agent de la CTU, le fils d’un ministre, un ado, le mari de la copine de Jack sont torturés mais s’avèrent soupçonner à tort.


  saison 4: Jack torture, calmement, le mari de sa copine Audrey

 

En fait ce n’est pas la représentation de la torture en soi qui pose problème, elle a été utilisée dans de nombreux films noirs ou d’espionnage, mais ce sont toujours des méchants qui l’utilisent et toujours à des fins mauvaises. Or, dans 24, c’est le héros qui torture (et une agence gouvernementale) et pour une bonne cause : sauver des innocents, grande nouveauté ! Comme le dit le doyen de West Point « le plus dérangeant c’est que même si Jack Bauer n’aime pas torturer, c’est toujours la chose la plus patriotique à faire »

 

De part son format en temps réel, le principal ressort dramatique de la série est le « ticking time bomb » la bombe prête à exploser. L’idée (utilisée la 1° fois par le romancier français J. Larteguy) est simple et narrativement très efficace : vous arrêtez un terroriste qui a posé une bombe qui va exploser dans un laps de temps très court, il refuse de dire où, la vie de centaines d’innocents est en jeu, que faites vous ?

 

Dans 24, 2 solutions : offrir l’immunité et de l’argent au terroriste ou le torturer. Le plus souvent c’est Jack qui s’en charge, le terroriste avoue et les vies sont sauvées. Donc la torture est justifiée puisqu’elle permet d’éviter la mort de civils innocents.

 

D’autant plus que Jack n’est pas le seul à torturer, la CTU dispose de son «Monsieur Torture », un agent avec sa mallette remplie de seringues et de produits douloureux (saisons 3 à 6).

 

Quant à Jack Bauer il justifie ainsi ses actes dans la saison 4 : à un avocat qui veut empêcher son client d’être « interrogé » et qui invoque la constitution, Jack répond « je ne veux pas outrepasser la constitution, mais ce sont des circonstances exceptionnelles » (E18)

Donc à nouveau, dans certaines circonstances « exceptionnelles » la torture est justifiée. De là la polémique.

 

Aux Etats-Unis, philosophes, juristes, hommes politiques s’emparent de 24 pour applaudir ou dénoncer les méthodes brutales de Jack Bauer. Il faut dire que les scandales de Guantanamo et Abu Ghraib ont rendu le sujet encore plus sensible et habilement, les auteurs vont mettre en scène ce débat dans le 1° épisode de la saison 7. Jack doit répondre de ses actes devant une commission sénatoriale :


 

 

Alors 24, un show pro torture ?

 

Je dirais que 24 ne justifie pas plus la torture que Le Parrain ne justifie la mafia.

 

La torture dans 24 est employée pour dramatiser, intensifier les situations, mais surtout pour faire de Jack Bauer un héros tragique et sombre, déchiré entre les vies qu’il doit sauver et les actes extrêmes qu’il doit commettre pour y parvenir.

 

Or quoi de plus extrême que la torture pour un personnage présenté comme intègre et humain ? D’ailleurs on ne le montrer jamais fier ou détaché de ses actes, au contraire. A un Imam (sic) qui lui demande s’il arrive à se pardonner, il répond « il y a longtemps que j’y ai renoncé » (saison 7).

 

Stephen King, un fan de 24, remarque que « le visage de Jack, de plus en plus hagard, suggère que les méthodes qu’il emploie le déshumanise » C’est cette complexité qui fait la qualité, et le succès du personnage.


Saison 8 Jack torture Pavel: la plus violente scène de torture de la série, mais Pavel ne parle pas !

 

 

D’autre part, 24 est une fiction irréaliste.  Les situations sont totalement invraisemblables : les Etats-Unis sont décrit comme une république bananière où coups d’état, assassinats de présidents se succèdent, exemple dans la saison 7, une dizaine de terroristes s’empare de la Maison Blanche en creusant un gros trou en dessous !!!

Ce qui diminue la portée de la violence, un peu comme dans un film d’horreur où on regarde les pires scènes gore de façon détachée.

 

De plus dans les dernières saisons, de plus en plus de personnages critiquent les méthodes brutales de Jack Bauer et, dans l’ultime saison la torture ne marche pas !

 

En fait ce qui est réaliste dans 24 c’est de montrer que lorsqu’on fait la guerre, on se salit les mains, même si on est  du bon côté, qu’il n’existe pas de guerre propre ni de héros purs, 24 est le reflet de l’horreur de la guerre, pas sa justification.

 

Pour finir, 24 a permis à de nombreux spectateurs, tout en se divertissant, de réfléchir à un problème grave (En France, il aura fallu 40 ans pour évoquer dans un film grand public la torture en Algérie) et d’exprimer librement leur points de vue, ce qui est un élément essentiel d’une démocratie.


Voir aussi la vidéo interview traduite:Kiefer Surtherland parle de ses idées politiques et de la torture dans 24

 

English Translation


24 and torture ... huge controversy ...
 
Indeed the series repeatedly shows scenes of physical and mental torture. But the controversy began in 2007 with a series of articles accusing 24 to justify torture. The best known is the New Yorker article "Whatever It Takes" We learned that major West Point and FBI officers went on the 24 set to complain the  
Jack Bauer's harsh methods  influenced their soldiers.

On the other hand a  parental control on TV programs association counted 67 scenes of torture in the first 5 seasons, one every 2 hours and launched a campaign against the series.

So is 24 “a torture show” ?


In Season 1 Jack Bauer threatens to torture but does not. In season 2, which begins with a scene of torture, he orders the execution of a terrorist’s son to make him talk (E12) and he’s tortured by villains (E19), but the 4th season offers a torture festival: as well as the terrorists, a CTU agent, the minister of defense’s son, a teenager, the Jack’s girlfriend’s husband, all are tortured but all are wrong suspects.

 

http://i679.photobucket.com/albums/vv159/aspasie79/vlcsnap-5487-1.pngActually the problem is not the representation of torture itself, it has been used in many films noirs or espionage, but they are always used by the bad guys and always for evil meanings.

In 24, it’s the hero who tortures (and a government agency) and for a good cause: to save innocent people. As the dean of West Point said "the most disturbing is even if Jack Bauer does not like torture, it’s always the most patriotic thing to do"

Due to its format in real time, the main plot of the series is the "ticking time bomb" :a bomb waiting to explode. The idea (the 1st time used by the French novelist J. Larteguy) is narratively simple and very effective: you stop a terrorist who planted a bomb that will explode in a very short time, he refuses to talk, the live of hundreds of innocent people is at stake, what do you do?

In 24, two solutions: to provide immunity and money to the terrorist or torture him. In most cases Jack tortures the terrorist who spills the beans and lives are saved.  

 

 

So torture is justified because it avoids the deaths of innocent civilians. And Jack is not alone to torture, the CTU has its "Mr. Torture", an agent with his briefcase full of needles and pain products (seasons 3-6).


Jack Bauer justifies his actions in season 4 to a lawyer who wants to prevent his client from being "interrogated" and invokes the Constitution, Jack replies, "I don’t want to bypass the constitution, but these are exceptional circumstances "(E18) So again, in certain "exceptional "circumstances, torture is justified.  

 

  In the U.S., philosophers, lawyers, politicians seize 24 to applaud or condemn the Jack Bauer’s brutal but efficient methods. The scandals of Guantanamo and Abu Ghraib have made the issue even more sensitive and skillfully, the writers stage this debate in the season 7, 1st episode: Jack must answer for his actions before a Senate committee. (see extract above)

 

So is 24 justifying torture ?


I would say that 24 does not justify torture...no more than The Godfather is a justification for the Mafia.  

 

Torture in 24 is a dramatic device, used to make Jack Bauer a tragic and dark hero, torn between the lifes he had to save and the extreme acts he must commit to achieve it. And what could be more extreme than torture for a character portrayed as honest and human?  

 

Actually Jack is never portrayed as proud or detached from his actions. In an Imam who asked him if he can forgive himself, he says: “I gave up on that a long time ago”. (season 7). Stephen King, a 24 fan , notes that "Jack's face, more and more haggard, suggests that the methods he uses dehumanize him" It’s this complexity that makes the quality and success of the Jack Bauer character.

 

On the other hand, 24 is an unrealistic fiction that often jumps the shark. The United States is described as a banana republic with multiple coups, assassinations of presidents, in season seven, for example, ten terrorists seized the White House by digging a large hole below !!

24 is a little like a horror movie where you look in a detached way, at the worst gore scenes.   
And in last seasons, more and more people are critical of Jack Bauer’s brutal methods, and in the final season, torture does not work.

 
In fact what is realistic in 24 is to show that the war it’s getting its hands dirty, even if we are on the right side, there is no clean war, nor pure heroes: 24 is a reflection of the horror of war not a justification.


Finally, 24 allowed many viewers, while entertaining, to think about a serious problem (In France, it took 40 years to evoke torture in Algeria in a movie !) and to freely express their points of view, which is an essential element of democracy.


 

 

 

 

 

Repost 0

24 Heures Chrono Hommage

  • : Le blog de 24heureschronohommage.over-blog.com
  • : Ce blog est dédié à la série culte 24 heures chrono, vous y trouverez des articles sur chaque saison, des analyses historiques et politiques, mais aussi des photos, vidéos de fans, interviews, reportages. Et tout sur la nouvelle saison 24 Live Another Day. Le tout traduit ou sous titré en français.
  • Contact

24 Live Another Day bande annonce

 

 


 

24 Live Another Day le retour de 24

                                                                        Tout sur la nouvelle saison 24 Live Another Day

 

                                                                                               24-Live-Another-Day-120x120.png

24h chrono: politique et philo

24 heures chrono: un document historique sur réalité politique américaine

24 heures chrono: de James Bond à Jack Bauer

24 heures chrono et Jack Bauer: reflet du 11 septembre 2001

24 heures chrono et la géopolitique américaine

24h chrono la philosophie avec Jack Bauer

Jack Bauer a tué Ben Laden

24 heures chrono: une série de droite ?

24 heures chrono et la torture

Pourquoi Jack Bauer retourne au bon moment

 

 

                                                                                                                                                    24Cover3.jpg

 

 

Facebook Twitter

The Confession Kiefer Sutherland Streaming