Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 janvier 2011 4 20 /01 /janvier /2011 12:09

Dernière partie de mon article sur mon héros, Jack Bauer est donc à la fois un super héros et un anti héros

24h chrono anatomie d'une série culte n°6 : Jack Bauer un super héros faillible (1° partie)

24h chrono anatomie d'une série culte n°6 : Jack Bauer l'anti héros (2° partie)

 

   Une grande partie de l’immense popularité de Jack Bauer est aussi due au fait qu’il arrive au bon moment.

La 1° saison est diffusée 2 mois après le 11 septembre, dans un pays traumatisé car attaqué en son cœur pour la 1° fois. Ceux chargés de le protéger, CIA, FBI, ont failli. Quant aux ennemis, ils sont insaisissables :soit morts dans l’attentat, soit introuvables dans les montagnes afghanes. D’où un sentiment d’impuissance, de vulnérabilité, d’injustice.

 

Jack Bauer va compenser tout cela, il va venger l’Amérique, car il fait son boulot, il est efficace. Il  règle rapidement les problèmes que le gouvernement américain lui, peine à résoudre. Avec lui, les méchants, quels qu’ils soient d’ailleurs étrangers ou américains, sont punis et justice est rendue.

 

Season8Promo-4

 

Jack Bauer va donc devenir le symbole de la lutte contre le terrorisme. Alors que l’Amérique doute de sa puissance, Jack lui est toujours persuadé que ce qu’il fait est juste.

Comme le précise Kiefer Sutherland «dans un monde où les gens remettent beaucoup de choses en cause, leur idées politiques, leur façon de vivre, voilà quelqu’un qui sait qu’il peut faire des erreurs, mais qui est si persuadé que ses choix sont bons, qu’il s’y tient et agit».

 

Le public  trouve donc en Jack le réconfort de voir un héros qui protège et sauve l’Amérique. Et il ne va pas être trop regardant sur ses méthodes. Quelques années auparavant, un héros qui torture, qui achève ses prisonniers, aurait été impensable sur une chaîne populaire (Fox TV c’est TF1 !) aussi impensable que le World Trade Center, orgueil de la puissance américaine, s’effondrant en quelques minutes !

 

Les américains vont investir en Jack Bauer leurs peurs, leurs espoirs et leur mépris pour un gouvernement inefficace (qui aimerait bien d’ailleurs récupérer le personnage...). Car Jack se bat autant contre les terroristes que contre une administration incompétente ou corrompue.

 

Il est, le plus souvent, seul contre tous et rejoint dans l’imaginaire américain le cow boy solitaire des westerns classiques (Ford, Daves…). Kiefer Sutherland le compare souvent à Shane (« l’homme des vallées perdues » de G.Stevens, un western très populaire aux Etats-Unis) un cavalier solitaire et las, habile au revolver, qui retrouve une famille, la défend, mais part à la fin.


On peut aussi rapprocher Jack Bauer des flics bourrus comme l’inspecteur Harry, interprété par Clint Eastwood, qui lutte contre la pègre de San Francisco avec des méthodes aussi expéditives que celles de Jack.

 

Jack Bauer est dans cette lignée, le nouvel héros de l’Amérique. Or chaque période a le héros qui lui ressemble. Jack est celui d’un monde où les limites sont devenus floues entre le Bien et le Mal, où l’ennemi est partout, et peut être n’importe qui (même le président !). Donc on lui pardonne sa violence, ses pires actes.

 

D’autant plus qu’il n’hésite jamais à se sacrifier lui même, qu’il paie toujours le prix de ses choix (C’est parce qu’il n’a pas respecté les lois internationales en pénétrant dans l’ambassade chinoise qu’il choisit de s’exiler, c’est à cause de son boulot que sa femme a été tuée, que sa fille s’est éloignée…).Et s'il sauve l’Amérique, la fin de chaque saison (et de série) le montre toujours seul et désespéré. 


Tout cela le rend terriblement humain, et malgré son côté indestructible, le public peut s’identifier à lui plus facilement qu’à James Bond.


 

Jack Bauer est le héros sombre d’une époque troublée

 

Le héros de notre temps

 

 

voir également : Jack Bauer a tué Ben Laden: encore une fois 24h chrono colle à son époque

 

 

 

 

Repost 0
19 janvier 2011 3 19 /01 /janvier /2011 20:29

Lors d’une séance de signature de son roman, Howard Gordon, producteur et principal auteur de 24, a répondu aux questions des fans, sur le film (voir Des nouvelles de 24 film: pourquoi le script a été rejeté ) et sur la décision de la Fox d’arrêter la série.

 

Il a précisé que 24 devait finir après la saison 7, à l’expiration de son contrat. Mais la Fox l’a convaincu de continuer pour une saison de plus.

Donc il savait que la saison 8 serait la dernière dès la fin de la saison 7. De toute façon il n’avait pas de bonnes idées pour une éventuelle saison 9.

A cela s’ajoutait les coûts de production en hausse dû aux salaires surtout.

 Et Kiefer pensait qu’il était temps que 24 s’arrête.

 

(pas sympa pour nous Kief !)

 

source: link

 

 

 

Repost 0
18 janvier 2011 2 18 /01 /janvier /2011 12:56

La superbe musique composée par Sean Callery

 

 

Repost 0
12 janvier 2011 3 12 /01 /janvier /2011 17:14

 

Repost 0
9 janvier 2011 7 09 /01 /janvier /2011 19:38

Je n’ai pas voulu poussé ce coup de colère avant, pour ne pas gâcher le plaisir de ceux qui ont eu le coffret DVD saison 8 dans leurs petits sabots de Noël.

 

Mais cette édition est un scandale ! surtout parce qu’il s’agit de la dernière saison de 24

 

Donc

1)      très peu de bonus, pour l’ultime saison on s’attendait à plus, et tous sont sur internet depuis des mois (les making off par exemple)

2)      les scènes coupées sont rares et de peu d’intérêt, les seules vraiment intéressantes : les adieux de Jack à Kim en version complète, Renée explique pourquoi elle n’a pas répondu aux appels de Jack et l’arrestation de Chloé sont sur internet aussi depuis des mois. En anglais vous allez dire ! les adieux de Jack sont en VOSTF (merci à Virginie 24h chrono saison 8 Jack Bauer parle à Kim (scéne coupée VOSTF) ) l'arrestion de Cloé aussi (merci à JA 24h chrono saison 8 bonus DVD: l'arrestation de Chloé (VOSTF) ) et l' autre scène (très courte) je l’ai traduite en novembre  24h chrono saison 8 scéne coupée Renée Walker/ChloéOBrian !

3)      aucun commentaires (contrairement à toutes les autres saisons depuis la 2)

4)      pas de chapitrage pour chaque épisode ( c’est la seule saison !! )

5)      le bêtisier promis par Kiefer à la fin de la série ? rien !! H.Gordon vient de répondre sur Twitter à des fans énervés que «ça n’était pas dans l’esprit de la série» ??? link  sur Lost il y a des bêtisiers alors que ce n’est pas non plus une série marrante !!

 

Quant au coffret, il y a bien sûr davantage de bonus, mais rien de nouveau, surtout des images mixées de toutes les saisons et le packaging est bâclé (pas partout :en Allemagne ils ont une belle boite en forme de valise nucléaire !)

 

Il semble que la Fox n’est pas voulu dépensé trop d’argent maintenant que la série est finie, c’est de mauvaises augures pour le film. Ou alors ils attendent le 10° anniversaire de 24 (en novembre 2011) et l’édition en Blue Ray pour sortir un coffret plus complet...et se faire plus de fric

 

Repost 0
8 janvier 2011 6 08 /01 /janvier /2011 20:21

Voiçi les liens pour voir toutes les épisodes de toutes les saisons en streaming (ou les télécharger...hum c'est interdit je crois )

 

En VF ou en VOSTF

 

link

 

link

 

En VO

 

link

 

 

Repost 0
7 janvier 2011 5 07 /01 /janvier /2011 18:33

(English translation below)

 

Plus que le temps réel, ou les rebondissements, c’est le personnage de Jack Bauer qui fait de 24 une série culte, car elle a créé un héros, une nouvelle icône populaire.

 

Jack Bauer est désormais plus célèbre que la série elle même. Aux Etats-Unis il est devenu une référence courante. Lors de l’attentat raté à New York en Mai 2010, le chef de la police qui arrête le terroriste déclare «Jack Bauer l’aurait sans doute arrêté plus vite», un juge de la Cour Suprême le cite dans un très sérieux débat sur la torture et un général l’accuse d’influencer les soldats américains en Irak.


Jack Bauer a donc traversé l’écran…et les frontières : les japonais l’utilisent pour une pub (voir Jack Bauer fait de la pub au japon) , les séries françaises, où pourtant 24 est moins connu du fait de sa diffusion sur une chaîne payante, y font référence ( un personnage de la célèbre sitcom Plus Belle La Vie, un flic blond et teigneux, s’appelle Bohert !!).

 

On ne compte plus les parodies, vidéos de fans, les chansons même et les bauerismes, petits proverbes drôles sur l’invulnérabilité de Jack («Si on tue Jack Bauer il ne meurt pas, il se met en colère» ; «Cacher des informations à JB est désormais considéré comme une tentative de suicide» «Lorsqu'un prisonnier de Guantanamo est présenté à JB, il demande à ce que sa peine soit réduite à la peine de mort»…)


Pourquoi cette popularité universelle ? parce qu’il s’agit d’un des action hero le mieux écrit et le plus complexe : Jack Bauer est à la fois un super héros et un anti héros, invulnérable et humain, impitoyable et rongé par la brutalité de son boulot.


Et surtout un personnage qui évolue, contrairement aux autres héros récurrents, comme James Bond, ce qu’il lui arrive dans une saison a des répercutions sur la saison suivante.

 

   http://i679.photobucket.com/albums/vv159/aspasie79/vlcsnap-57472-1_zps0edb5c75.jpg
 

Quand on le découvre au début de la saison 1, Jack Bauer est un agent fédéral qui a des problèmes familiaux : il s’est séparé de sa femme Teri et a eu une relation avec sa plus proche collaboratrice Nina. Alors qu’il vient juste de se réconcilier avec sa femme, il est appelé pour protéger un candidat à la présidence, mais sa fille et sa femme sont enlevées pour faire pression sur lui.


   A la fin de la saison Jack sauve le futur président des Etats-Unis, mais sa femme, enceinte, est tuée par Nina, en fait un agent double. A partir de là, il va se traîner une sacrée culpabilité : ce meurtre est l’acte fondateur du destin de Jack qui devient, dans les saisons suivantes un personnage de plus en plus sombre et de plus en plus violent.

 

Cette violence qui, pendant 8 saisons, va le définir et le détruire à la fois.

 

Héros traditionnel dans la saison 1, il a une maison, une famille, on le voit essoufflé et assoupi, il devient très vite un super héros indestructible : il passe aux travers des balles, des explosions, résiste à la torture et à la mort elle même.


Dans la saison 2, il fait un arrêt cardiaque, ranimé, il part en courant dézinguer une dizaine de terroristes.


http://i679.photobucket.com/albums/vv159/aspasie79/KieferJack%202/vlcsnap-11339_zps73c3debc.jpg

 

Dans la saison 8, après avoir été battu, poignardé, torturé, avoir couru partout pendant 17 heures, il pète la forme et s’envoie en l’air pendant 20 mn (hé oui c’est en temps réel !) avec la belle Renée !! La scène la plus emblématique est celle où il apparaît revêtu d’une armure noire, tel Dark Vador (S08E22 voir Jack Bauer en Dark Vador )


En plus Jack Bauer est une arme fatale à lui tout seul : il tue avec tout ce qu’il a sous la main : pistolet, couteau, ciseau, tournevis mais aussi avec ses jambes et…ses dents (S06E01 voir 24h chrono saison 6 ) Même les embouteillages de LA ne peuvent le retenir !

Il est expert en informatique, parle espagnol, russe, allemand et devine toujours les ruses de ses ennemis. D’où les bauerismes.

 

Donc Jack Bauer est un héros de comic book…pas seulement.

 

Alors que dans les fictions grand public le héros empêche toujours les catastrophes, Jack lui, échoue souvent dans sa vie professionnelle et privée.

Et ce sont ses échecs qui le rendent si attachant (c’est cet aspect que met toujours en relief Kiefer Sutherland quand on lui demande pourquoi Jack est si aimé).

voir Kiefer Sutherland sur Jack Bauer


En effet Jack ne peut empêcher l’avion présidentiel, et le président, d’être abattu (S04), en saison 5 il est capturé plutôt facilement par les chinois, il arrive trop tard pour sauver le président Hassan (S08). Dès la saison 1 d’ailleurs il met toute sa confiance dans Nina (avec qui il a couché en plus) qui s’avèrera la pire des terroristes…et qui tue sa femme !!

 

Car Jack ne parvient pas non plus à sauver ceux qu’il aime : ni sa femme, ni ses copines, et il porte souvent une responsabilité dans leur mort : son boulot détruit tout autour de lui. Sa fille lui fait remarquer crûment : «autour de toi il se passe toujours des choses horribles, les gens meurent »(S05)


Même s’il gagne à la fin, Jack finit toujours sa dure journée seul et désespéré (sauf en saison 2 et 7 et encore il est en piteux état).

 

fin saison 3: Jack s'effondre en sanglot

 http://i679.photobucket.com/albums/vv159/aspasie79/KieferJack%202/vlcsnap-39991_zps01861187.jpg



Mais les auteurs insistent sur le fait que Jack cherche à fuir ce boulot destructeur et à retrouver une vie de famille (S4,5,8) : d’où cette réplique déchirante en fin de saison 6 « I want my life back » « je veux retrouver ma vie d’avant ». Seulement, comme lui fait remarquer Heller dans la même scène, Jack ne peut échapper à son destin : sauver des innocents, rétablir la justice.


En cela Jack Bauer est un héros tragique, ce qui lui donne un aspect quasi mythique.


 

( cet article est en 3 parties, il le vaut bien Jack ! la suite:  24h chrono anatomie d'une série culte n°6 : Jack Bauer l'anti héros (2° partie)   24h chrono anatomie d'une série culte n°6 : Jack Bauer le héros de notre temps (3° partie) )

 

 

More than the real time format, or the twists, it’s Jack Bauer’s character that makes 24 a cult TV show, because 24 has created a new hero, a new popular icon.


Jack Bauer is now more famous than the series itself. In the U.S. it has become a reference and a source of inspiration .

During the failed attack in Time Square in May 2010, the police commissioner told about the terrorist arrest: Jack Bauer may have caught him in 24 hours...

A Supreme Court judge quoted him in a very serious debate on torture, and a West Point general accused him of influencing the American soldiers in Iraq.

 

 There are countless parodies, fan videos, songs on the Internet, and even the Bauerims like my favorite :“ Killing Jack Bauer doesn't make him dead. It just makes him angry”.


Why this universal popularity? because he’s is the best written and most complex action hero: Jack Bauer is both a superhero and an anti hero, both invulnerable and human, consumed by the ruthlessness and brutality of his job.


And above all, his character evolves, what happens to him in a season has consequences for the next season.

  

http://i679.photobucket.com/albums/vv159/aspasie79/vlcsnap-56399-1_zpscd2a2ccb.jpgWhen we met Jack Bauer in the season 1, he’s a federal agent with family problems: he’s estranged from his wife Teri and had an affair with his closest colleague Nina.  

When he’s  reconciling with his wife, he is called to protect a presidential candidate, but his daughter and his wife are kidnapped.


At the end of the season, Jack saves the incoming president of the United States, but his pregnant wife is killed by Nina, actually a double agent.

 

From there, he will carry responsibility for his wife’s death: this murder is the founding act of the Jack’s  destiny. He  becomes, in the following seasons, a darker and more violent character. This violence that will define him and destroy him at the same time.

  

A traditional hero in season 1, he has a house, a family, we see him tired and sleepy, it quickly becomes a indestructible superhero, passing through bullets, explosions, resisting torture and death.

 

 In Season 2, he went into cardiac arrest, then revived, he took down a dozen terrorists. In season 8, after being beaten, stabbed, tortured, running around for 17 hours, he’s still in great shape and made love during 20 minutes (it is in real time!) with the beautiful Renee!  


The most iconic scene is when he appears in black armor, like Darth Vader (S08E22 see Jack Bauer Darth Vader )

 

Besides Jack Bauer is himself a lethal weapon: he kills with everything he has on hand: gun, knife, screwdriver, but also with his legs ... and his teeth (see S06E01 '24 season 6 ) Even traffic jams in LA can’t hold it!

He is an expert in computer science, speaks Spanish, Russian, German and always guesses what his enemies think..

  

So Jack Bauer is a comic book hero ... not only.


 While in fiction movies heroes always prevent disasters, Jack, often fails in his professional and private life.

And it is his failures that make him so attractive (it’s always Kiefer Sutherland’s answer when asked why Jack is so beloved). Kiefer Sutherland sur Jack Bauer (interview 2007)

 

Indeed, Jack can’t stop the president, being shot in season 4, in season 5, he was captured rather easily by the Chinese, and he arrives too late to save the president Hassan (S08). Even in season 1, he put all his confidence in Nina (with whom he slept) who was the worst of terrorists ... and who killed his wife!

  

Jack can’t never save his loved ones: neither his wife nor his friends, and he often carries a responsibility in their death: his job destroys everything around him. Her daughter remarked bluntly: " it's always horrible things around you, people die" (S05)


Even if he wins in the end, Jack always ends up his last hour alone and hopeless (except season 2 and 7 but he’s in poor condition).

 

And the authors insist that Jack was trying to escape this destructive work and return to a family life (S4, 5.8): at the heartbreaking season 6 ending, he says "I want my life back"  But in the same scene Heller tells him he can’t escape his destiny: saving innocent people and upholding justice.

 

That why Jack Bauer is a tragic hero, a mythical hero.

 

On Jack you can read too: 24h chrono anatomie d'une série culte n°6 : Jack Bauer l'anti héros (2° partie)   24h chrono anatomie d'une série culte n°6 : Jack Bauer le héros de notre temps (3° partie)

 

 

 

Repost 0
30 décembre 2010 4 30 /12 /décembre /2010 14:39

C’est la critique récurrente !! 24 serait, comme l’a écrit le magazine Newsweek «le fantasme des conservateurs», une série de propagande de droite.

 

Le principal argument est l’utilisation de la torture par le héros et cela toujours pour une juste cause: Jack Bauer torture et obtient des infos qui permettent de sauver des milliers de vie. Pour beaucoup il s’agit donc d’une justification de la torture (voir l’article plus détaillé  24 heures chrono et la torture ).

 

Or après le 11/09, l’administration Bush propose d’utiliser des méthodes d’interrogation «poussées» , et le vice président Cheney précise qu’il faudra aller «du côté obscur» pour lutter contre le terrorisme. De là à penser que 24 popularise les choix de Bush il n’y a qu’un pas, vite franchi quand on connaît les idées de Joel Surnow.

 

Robert Cochran, Kiefer, Joel Surnow

  http://i679.photobucket.com/albums/vv159/aspasie79/24inside.jpg

En effet le co-créateur de 24 se qualifie lui même de «fanatique de droite» ami de Cheney et de Rush Limbaugh  (un des leaders actuels des Tea Party, groupe ultra conservateur). Pour lui, ne pas employer la torture quand des vies sont en jeu serait immoral.

 

D’autres soulignent que 24 décrit la lutte contre le terrorisme de la façon dont la voit l’administration Bush : une lutte sans merci pour la survie de l’Amérique attaquée par des islamistes fanatiques et sans cesse au bord de l’anhilation totale. Ce qui développerait la paranoïa des américains.

 

Autre aspect de droite, l’ultranationalisme de la série qui met en valeur le sacrifice des individus pour la patrie.Dans la saison 3 un terroriste menace de répandre un virus mortel si on ne tue pas un agent haut placé, après réflexion, le président donne l’ordre à Jack de l’exécuter, ce qu’il fait sans protester ni hésiter. Comme l’a dit Kiefer Sutherland :«Jack Bauer agit avec une sorte de patriotisme aveugle»

 

Dans la saison 4 on empêche Edgar, un agent très compétent, de sauver sa mère, car il est indispensable à son poste pour s’occuper de ses concitoyens en danger de mort.

 

 

D’autant plus que ceux qui opposent à Bauer la loi et la morale, sont des personnages irresponsables ou corrompus. Dans la saison 4, Amnesty International est présentée comme une organisation qui gène ceux qui combattent le terrorisme, et dans Rédemption, l’ONU, comme incompétente.

 

Ces arguments se tiennent…si on ne regarde qu’une partie de la série. En fait 24 est beaucoup plus nuancée sur la torture ( voir 24 heures chrono et la torture ) et sur la politique.

 

24 a été la 1° série à présenter un président noir (et beaucoup pense que cela a influencé l’élection d’Obama). David Palmer est un président non seulement noir, mais démocrate et presque parfait, son frère, bien que plus falot, est aussi un bon président.

 

Les autres présidents de la série sont Logan, républicain WASP et sosie de Nixon qui se révèle un traître, et Taylor, une femme, double de Palmer dans la saison 7, mais qui tourne mal dans la 8. Donc, les 2 présidents noirs resteront les seuls honnêtes et compétents de la série.


http://i679.photobucket.com/albums/vv159/aspasie79/DavidPalmer.jpg

barack-obama-president-des-usa

 

Mais surtout les auteurs se permettent de critiquer la politique de Bush…en temps réel : en 2003, dans la saison 2, Palmer est poussé par ses généraux à attaquer le Moyen Orient, or il refuse avant d’avoir des preuves formelles de leur complicité dans des attentats, c’est à dire, exactement le contraire de Bush, qui attaque l’Irak au moment où la série est diffusée !!

 

Quant aux méchants, ils sont loin d’être tous des musulmans: Serbes, tchétchènes, mexicains, mais aussi souvent des hommes d’affaire américains. Dans la saison 2, ce sont des magnats du pétrole qui manipulent le groupe islamiste, dans la 5, c’est le président (blanc) lui même qui est derrière les attentats, dans la 7 c’est une armée privée américaine, copie de Blackwater (des mercenaires «loués» par Bush en Irak) qui menace le pays.

 

Dans chaque saison des américains aident les terroristes pour de l’argent, alors que des musulmans aident Jack Bauer (S2,4,6). Cela culmine dans la saison 7, où un pakistanais sauve, au péril de sa vie, des américains menacés par d’autres américains, et où Jack Bauer, se croyant mourrant, se confesse…à un Imam, ce qui a fait hurler les conservateurs !

 

Dans cette même saison, les critiques des méthodes musclées de Jack viennent de personnages aussi patriotes et compétents que lui (Renée, Larry..). Et dans les saisons 7 et 8, Jack se bat moins pour son pays que pour aider ceux qu’il aime (Almeida, Renée) Son combat est devenu plus personnel que politique.

 

Pour Kiefer Sutherland, lui même très à gauche, la série a été politisée par la droite et la gauche. En fait si 24 n’était que de la propagande de droite, elle n’aurait certainement pas rencontrée un tel succès mondial. Les auteurs ont cherché avant tout la qualité et l’entertainment.

 

Et l’ambiguïté politique de la série ajoute à son originalité, elle est en cela très différente des fictions d’espionnage habituelles avec leur cadre politique très vague. Mais 24 n’est pas apolitique, elle s’ancre dans une réalité politique bien précise, celle de l’Amérique traumatisée de l’après 11/09 et pendant 9 ans 24 sera le reflet en temps réel des contradictions et des évolutions de la politique américaine.

 

Kiefer Sutherland et la politique dans 24 (interview 2007 traduction française)

 

  voir aussi une autre interview Kiefer Sutherland et la politique dans 24 heures chrono (vidéo)

Repost 0
24 décembre 2010 5 24 /12 /décembre /2010 15:30

De la pub pour l'achat des DVD mais ça fait plaisir de revoir les acteurs des saisons précédentes !!

 

Repost 0
19 décembre 2010 7 19 /12 /décembre /2010 15:57

les principaux personnages de la série et presque tous les méchants

 

Cochran : On ne regarde pas la série à cause du format, mais parce que l’histoire est convaincante et les personnages fascinants, on veut savoir ce qui leur arrive.

 

Cheylov : Pendant 9 ans les auteurs ont construit très habilement des personnages que l’on aime.

 

Braga : Chloé est le personnage le plus humoristique de 24.

 

Cotto : J’aime le président Palmer, il est loyal, c’est un personnage qu’on aime aimer, Logan est personnage génial, il a des faiblesses, mais il est fier. Bien sûr il y a la technologie mais ce qui est intéressant ce sont les défauts des personnages.

 

Cheylov : Ce n’est pas seulement une série d’action, c’est surtout un drame.

 

Callery : le succès de 24 vient de l’importance donnée aux personnages et aux méchants.

 

Cassar : nous ne sommes pas la seule série à avoir traité du terrorisme et des gens qui le combattent, nous avons été beaucoup imités, il y a des séries faites sur le modèle de 24, mais elles n’ont pas duré parce qu’elles n’avaient pas Nina, Chloé, Palmer…Ce sont des personnages qui sont devenus réels pour notre public

 

Repost 0

24 Heures Chrono Hommage

  • : Le blog de 24heureschronohommage.over-blog.com
  • : Ce blog est dédié à la série culte 24 heures chrono, vous y trouverez des articles sur chaque saison, des analyses historiques et politiques, mais aussi des photos, vidéos de fans, interviews, reportages. Et tout sur la nouvelle saison 24 Live Another Day. Le tout traduit ou sous titré en français.
  • Contact

24 Live Another Day bande annonce

 

 


 

24 Live Another Day le retour de 24

                                                                        Tout sur la nouvelle saison 24 Live Another Day

 

                                                                                               24-Live-Another-Day-120x120.png

24h chrono: politique et philo

24 heures chrono: un document historique sur réalité politique américaine

24 heures chrono: de James Bond à Jack Bauer

24 heures chrono et Jack Bauer: reflet du 11 septembre 2001

24 heures chrono et la géopolitique américaine

24h chrono la philosophie avec Jack Bauer

Jack Bauer a tué Ben Laden

24 heures chrono: une série de droite ?

24 heures chrono et la torture

Pourquoi Jack Bauer retourne au bon moment

 

 

                                                                                                                                                    24Cover3.jpg

 

 

Facebook Twitter

The Confession Kiefer Sutherland Streaming