Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 septembre 2011 1 05 /09 /septembre /2011 12:17

(English translation below)

 

Ce qui fait de Jack Bauer un personnage fascinant c’est qu’il est à la fois un super héros faillible (voir Jack Bauer un super héros faillible (1° partie) ) mais également un anti héros.

 

Dès la 1° saison on apprend qu’il a été envoyé par le gouvernement américain en mission secrète exécuter un criminel de guerre serbe : une mission de tueur quoi ! Mais durant cette 1° saison, Jack respecte la loi, même s’il se heurte à ses chefs, ce qui sera une constante pendant 8 saisons. Il menace de torturer mais ne le fait pas.

 

Tout change après la mort de sa femme : désormais c’est la fin justifie les moyens : pour être efficace dans son combat contre le terrorisme, Jack Bauer choisit de se salir les mains. A la fin de la saison 7 il s’explique clairement : «je vois 15 otages dans un bus et je suis prêt à employer tous les moyens pour les sauver, je veux dire vraiment tous les moyens».....Effectivement !

 

Dès le 1° épisode de la saison 2, Jack, pour s’infiltrer dans un gang,  abat froidement un témoin et demande une hache pour lui couper la tête, puis il met en scène l’exécution d’un gamin pour faire parler son terroriste de père.

 

En saison 3, il menace d’exposer la fille d’un terroriste à un virus mortel mais surtout, dans une des scènes les plus impressionnantes de la série, il tue, sur ordre et de sang froid son chef, certes peu sympathique mais totalement innocent (voir   vidéos extraites des saisons 3 et 4 ) Dans la saison 4 il torture méthodiquement le mari de sa copine ( voir  vidéos extraites des saisons 3 et 4 ) et le complice d’un terroriste. Dans la 6, il abat son partenaire pour sauver sa mission…Tout ça bien sûr pour sauver la situation.

 

Mais Jack agit aussi par vengeance personnelle. Il achève ses ennemis blessés : Nina (S3), le sniper qui a tué Palmer (S5 voir  vidéos extraites des saisons 5 et 8 ) ou les exécute carrément : Henderson (S5), Dana Walsh et toute une bande de diplomates russes (S8). Il est juge, juré et… bourreau. Dans ces moment là Jack Bauer a le regard implacable du tueur, il le reconnaît lui même « je suis plutôt doué pour ça » (S6E24)

 

Alors Jack est-il si différent de ceux qu’il combat ? Evidement il empêche des attentats, rétablit la justice, comme le dit Kiefer Sutherland «ses intentions sont bonnes» Est ce que cela excuse ses pires actes ? en tout cas cela fait réfléchir le spectateur à des questions éthiques…tout en se distrayant !

 

Car le personnage évite la caricature du «blanc chevalier» Jack Bauer est toujours à la limite du Bien et du Mal, c’est un héros ambiguë et quasi suicidaire, ce qui le rend encore plus troublant.

http://i679.photobucket.com/albums/vv159/aspasie79/vlcsnap-91879-11.jpgDans l’ultime saison, la scène où il abat Dana, purement par vengeance, est révélatrice : sur son visage se lit tour à tour la froide détermination du tueur et le désespoir d’accomplir de tels actes ( voir la scène Jack Bauer un anti héros: vidéos extraites des saisons 5 et 8 .)

 

 

En effet, Jack Bauer ne sort jamais indemne de ses actes, au contraire il est détruit par les choix qu’il doit faire, et c’est pour cela qu’il reste un héros. Alors qu’il a réussi sa mission et sauver des milliers de vies, il éclate en sanglot à la fin de la saison 3 car le prix à payer est énorme.

 

Car Jack sacrifie tout à son devoir : son corps, il est torturé (S2,6,8), junkie (S3) contaminé par un virus (S7), ses amis, sa famille, mais aussi son âme.

 

Jack Bauer est autant marqué par la violence qu’il inflige que celle qu’il subit.

 

Et il ne se pardonne rien:«il y a longtemps que j’y ai renoncé» dit-il (S7) . Et au sénateur Mayer, qui l'a accusé d'être un criminel de guerre, Jack avoue "Bien sûr que j'ai des regrets, Sénateur.(...) Mais vous savez ce que je regrette le plus ? C'est que le monde ait besoin de quelqu'un comme moi" (voir . les regrets de Jack)  A la fin de cette saison d’ailleurs, il dit que s’il veut autant sauver les autres c’est parce que : «je pensais que si je les sauvais je me sauverais moi même».


 

 

Kiefer Sutherland précise d'ailleurs que Jack pense être maudit, voir:  interview 2005

 

C’est ce qui malgré ses pires actes le rend attachant : Jack Bauer torture autant qu’il est torturé, torturé par les décisions qu’il doit prendre pour sauver les autres sans parvenir à se sauver lui même.

 

English translation:


What makes Jack Bauer a fascinating character is that he is both a vulnerable superhero (see 24h chrono anatomie d'une série culte n°6 : Jack Bauer un super héros faillible (1° partie)  but also an antihero.

 

From the 1st season we learn that he was sent by the U.S. government in a secret mission to kill a Serbian war criminal: a hit man mission !!  But during  season 1, Jack respects the law, even if he disobeys orders. He threatens to torture but doesn't do it.

 

Everything changes after his wife’s death, now it's “the end justifies the means”: to be effective in his fight against terrorism, Jack Bauer chooses to get his hands dirty. At the end of season 7 he explains clearly: "I see 15 people held hostage on a bus, and everything else goes out the window. And I will do whatever it takes to save them, and I mean whatever it takes" 

 

From the 1st episode of season two, Jack, to infiltrate a gang, shot a witness in cold blood and asked for an ax to cut his head off, and ten, he faked the execution of a child to make his terrorist father speak .

 

In season three, he threatens to expose the innocent teenager daughter of a terrorist to a deadly virus, and, in one of the most impressive scenes in the series, he kills his boss in cold blood, not a very friendly but a totally innocent man.

 

 In season four, he methodically tortures the husband of his girlfriend. In S6, he shot his partner to save his mission ... 


But Jack also acts by personal revenge. He killed his injured enemies: Nina (S3), the sniper who killed Palmer  or executes them bluntly : Henderson (S5), Dana Walsh and a bunch of Russian diplomats (S8) . He is judge, jury and executioner .... In that moments  Jack Bauer has the look of a ruthless killer, he admits himself, "I'm pretty good at that" (S6E24)

 

http://i679.photobucket.com/albums/vv159/aspasie79/vlcsnap-138981.jpg

 

So is Jack so different from the terrorists he fights ? Of course it prevents attacks, restore justice, and as Kiefer Sutherland says "his intentions are good" Does this make an excuse for his worst acts? In any case, it makes the viewer to reflect on ethical issues ...while entertaining!

 

The character avoids caricature of "white knight" Jack Bauer is always on the edge of good and evil, he is a  ambiguous and almost suicidal hero, which makes it even more troubling...and compelling.

 

In the final season, he kills Dana, purely out of revenge, in his face we can see both the cold determination of the killer and the despair to perform such acts.


Indeed, Jack Bauer never enjoys  his actions, on the contrary he's destroyed by the choices he has to make for the greatest good, and that is why he remains a hero. While he succeeded in his mission and save thousands of lives, he bursts into tears at the end of Season 3 because of the price to pay is too heavy.

 

 Jack sacrifices everything to his duty: not only his body, he is tortured (S2, 6.8), junkie (S3) got a virus (S7), his friends, his family, but also his soul. Jack Bauer is as much affected by the violence he inflicts than by the violence he suffers.

 

And he doesn't forgive himself: to Senator Mayer, who  accused Jack to be a war criminal, he admits, "Of course I have regrets, Senator .(...) But you know what I regret most?  that the world still needs someone like me "

 

At the end of this season , he says he wants to save others because,"I guess maybe I thought...if I save them...I'd save myself"

     

 
 As for Kiefer Sutherland, he believes Jack is cursed, see:   interview 2005 

Actually, Jack Bauer tortures people as he is tortured himself, tortured by the decisions he must take to save others without being able to save himself.

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

timothée 19/01/2011 16:11


Je ne suis pas amateur de grands discours donc je vais faire court je suis un grand fan de Jack Bauer et de la série en général et je trouve que tes deux articles(je n'ai pas encore lu les autres)
sont géniaux et analysent de manière claire et efficace la complexité du personnage de Kiefer Sutherland. Bravo et Merci


Yoda 23/01/2011 22:33



Merci ! j'en ai écrit un autre (sur l'aspect héros de notre époque)....le personnage me fascine !



24 Heures Chrono Hommage

  • : Le blog de 24heureschronohommage.over-blog.com
  • : Ce blog est dédié à la série culte 24 heures chrono, vous y trouverez des articles sur chaque saison, des analyses historiques et politiques, mais aussi des photos, vidéos de fans, interviews, reportages. Et tout sur la nouvelle saison 24 Live Another Day. Le tout traduit ou sous titré en français.
  • Contact

24 Live Another Day bande annonce

 

 


 

24 Live Another Day le retour de 24

                                                                        Tout sur la nouvelle saison 24 Live Another Day

 

                                                                                               24-Live-Another-Day-120x120.png

24h chrono: politique et philo

24 heures chrono: un document historique sur réalité politique américaine

24 heures chrono: de James Bond à Jack Bauer

24 heures chrono et Jack Bauer: reflet du 11 septembre 2001

24 heures chrono et la géopolitique américaine

24h chrono la philosophie avec Jack Bauer

Jack Bauer a tué Ben Laden

24 heures chrono: une série de droite ?

24 heures chrono et la torture

Pourquoi Jack Bauer retourne au bon moment

 

 

                                                                                                                                                    24Cover3.jpg

 

 

Facebook Twitter

The Confession Kiefer Sutherland Streaming